Le Coup de Wyclef Jean

By: Leogane Magazine - August 6 2010, 1:11 PM

Même s'il a joué de Tonton Nwèl avec le peuple Haitien.

Même s'il n'a pas pendant vécu pour cinq années consécutifs en Haiti, Wclef Jean est revenu d'emblée dans son pays natal pour renouer son engagement avec le peuple pour le meilleur ou pour le pire ou jusqu'à ce que le peuple ne veule plus l'entendre.

Personne ne l'a vu venir.

Personne n'aurait jamais osé penser que ce fils de pasteur retournerait en Haiti après toutes ses prouesses aux Les États-Unis.

A la surprise de tous les Haitiens et des gens d'Hollywood, il est revenu pour poser sa pierre blanche dans l'économie du pays qui a entendu ses premiers cris.

Malgré que sa musique est piètre, dérisoirement riche et ironiquement cacophonique, son nom fait preuve de notoriété et transpire une figure d'autorité dans le pays. Le pays tout entier connait son nom et tout le monde est heureux qu'il y est revenu.

On voit son visage sur presque tous les billboards circulant à travers le pays. Il a convaincu Matt Damon, Angelina Jolie, Bratt Pitt, pour ne citer que ceux-là à venir payer une visite aux sinistrés de Gonaives et ses multiples visites à Cité Soleil et dans plus d'autres plusieurs autres provinces du pays en témoignent qu'il est plus que décidé à entendre les cris de ses frères et même à souffrir avec son peuple.

Il n'a jamais raté l'occasion de brandir le drapeau bleu et rouge qu'il soit à BET pour recevoir un prix ou qu'il soit en Alemagne pour tourner ses reins au son de la musique de Shakira.

Il aime son pays si bien qu'il a traîné derriere lui le Tabou Combo pour vraiment prouver au monde que seulement les Haitiens, malgré vents et marrées, peuvent hynoptiser le monde au son du tambour, du fouet de tâche, du bingo et des aux-chants réflètant l'histoire du premier peuple noir.

Il nous a épaté une fois encore tout en fouettant aussi la curiosité de la communauté internationale et celle de la société civile en faisant circuler ses intentions de briguer à la gouvernance d'Haiti.

Ce n'était pas une intention, c'était tout bonnement un avant-goût de sa politique populaire dont l'ultime mission n'était que pour examiner le terrain en vue d'étudier la réaction ou le comportement du peuple et de celui des autres candidats qui déjà, selon les sondages, sont à la queue de la machine électorale.

Tant de choses viennent avec la popularité, indépendamment du passé, de la connaissance et du respect.

Tant de choses quelqu'un peut bien faire avec de l'argent, indépendamment des règles d'éthique et de bonne conduite.

Toutefois, que peut-on faire lorsque celui qui veut changer ou qui dit qu'il peut changer possède tous les atouts nécessaires pour mener le pays à bon port.

Wyclef Jean est très populaire.

Seulement en Haiti, on peut vivre le vrai "American Dream" parce que, un mineur ou un prêtre peut devenir President, un inconnu peut devenir Premier Ministre et être élu Président deux fois et un chanteur international peut devenir Président.

Bobb Q Rousseau

REPLY

Back to Comments List